(audio) Google Chrome: réactions de Tristan Nitot (Fondation Mozilla)


Publié le 2 septembre 2008 par Damien Van Achter

Depuis quelques heures, le web s’agite (et c’est un euphémisme) autour de l’annonce faite ce matin par Google de la sortie de son propre navigateur, baptisé Chrome.

http://i2.wp.com/www.google.com/googlebooks/chrome/images/logo_sm.jpg?w=960

Open-source, utilisant le moteur Webkit (celui de Safari), et intégrant plusieurs fonctionnalités très intéressantes du point de vue de l’utilisateur (accès hors-ligne, onglets séparés sur le principe de la sandbox, barre d’adresse intelligente, mode vie-privée,etc.), Chrome suscite beaucoup d’intérêt dès les premières heures de sa mise à disposition (uniquement sous Windows pour l’instant) auprès des internautes.

Une des questions que l’on peut légitimement se poser est de savoir l’impact qu’aura l’arrivée de la Google Armada sur le marché des navigateurs, et notamment pour les « petits » acteurs (Safari, Camino, Opéra,etc.) ainsi que pour le plus fervent challengers de Microsoft Explorer, Firefox.

Je l’ai donc posée cette après-midi à Tristan Nitot, le fondateur et président de l’association Mozilla Europe (avec qui j’avais déjà eu l’occasion de discuter face caméra en juin 2007, à Paris)

[audio:http://api.ning.com/files/GrESGA1Ckwj0JAIWjEljZXj8gEYbkDG1PuFonEdZCXH7oHrTWebEvXA5uLp8b*Ea1qkWsVX14XRlhdYT1liMS-jKitJMD4cP/NitotChrome2.mp3]

Dans ce podcast, il explique que pour lui, ce sont surtout les 60-65 pc de parts de marché d’Explorer qui sont visés par l’arrivée de ce nouveau concurrent.

« Avec Explorer, Google délivre ses services à travers un navigateur qui au niveau technique et sécuritaire est très en retard, ce qui bride l’innovation. Ce n’est pas le cas de Firefox ».

Et s’il est vrai que plus Firefox est utilisé, plus Google doit payer pour être le moteur principal (un accord qui a d’ailleurs été reconduit jusqu’en 2011), Tristan souligne que pour Google, il vaut beaucoup mieux « un Firefox qui fonctionne bien plutôt qu’un Explorer qui marche mal »

Enfin, Tristan Nitot rappelle qu’un des défis auquel Chrome sera confronté (tout comme Mozilla l’a été pour Firefox 3) est celui de l’affichage et de l’exécution des applications javascript de milliards de pages web utilisant des standards différents.

Sharing is Caring ... Do you care about this content ?

4 réflexions au sujet de « (audio) Google Chrome: réactions de Tristan Nitot (Fondation Mozilla) »

  1. Ping : Blog d Eric

  2. Ping : Quel est ce Chrome dont tout le monde parle? @ Chacsam.be

  3. CHOZ

    Eh, pétochard dit « Pétoch' » (http://www.koztoujours.fr), c'est drôlement chouette de sympa de garder le MESSAGE que je dois faire passer à cette GROSSE TACHE qui vit, là-haut, sous les combles, LE MANIAQUE DE L'ÉLECTRICITÉ, qui aboie quand on lui parle et se tient toujours au garde à vous prêt à obéir, le MESSAGE étant :  » ELLE… A DIT : « CALTEZ, VOLAILLES ! » .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *