Aux Fac à Namur ce mardi

J’ai été invité par Annabelle Klein, qui dirige le département des Sciences politiques, sociales et de la communication aux Facultés Universitaires de la Paix à Namur, à venir discuter demain matin avec ses étudiants. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre mais, à chaque fois (comme pour les TFE dans mon ancienne école) c’est toujours avec beaucoup de plaisir et de curiosité que je retourne me confronter aux jeunes bienheureux qui sont nés avec le web sur les genoux et une souris dans la main (et non l’inverse).


pix: Somebaudy

En fait, je me demande surtout où ils en sont de leur appropriation des outils du web pour leur futur métier de communicants. Combien d’entre-eux bloguent, publient des photos/vidéos persos sur leur profil Facebook, utilisent des flux rss ou font de la veille méthodique sur les sujets qui les passionnent ? Quelle proportion occupent les cours théoriques dans leur cursus universitaire * ? Ont-ils conscience que le journalisme et la com’ à papa sont morts et enterrés ?

will see …

* Voilà ce que propose Jeff Jarvisà ses étudiants en journalisme à l’Université de New York … )