A mort la homepage et qui m’aime me suive ! (ou pas)

Publié le 22 Apr 2008,  par

Je chipote depuis quelques jours sur mon blog (pour les ceusses qui ne me lisent qu’à travers leur agrégateur RSS, viendez jeter un oeil) et je m’interroge surtout sur la quantité d’informations pertinentes à garder en page d’accueil.

Comme beaucoup d’autres l’ont signalé ces derniers jours (ici, ici, ici, et ), la homepage “vitrine” n’a-t-elle pas tendance finalement à disparaître tout simplement ? De plus en plus de visites se font en effet sur des articles individuels, notamment sous la puissante action analytique des moteurs de recherches. Chaque article devenant son propre éditorial, la homepage ne conserve dès lors qu’une fonction de vitrine, à la différence près que, avant, la vitrine était statique et que maintenant elle se doit de montrer l’activité permanente qui règne sur le site (et être up-to-date à l’instant T où l’internaute Lambda débarque)

Tout le truc est donc de pouvoir disposer suffisamment d’infos en annexe (dans la sidebar et le header) pour inciter vos visiteurs à “consommer” vos articles antérieurs/postérieurs, à les commenter, voir même à vous “marquer à la culotte” en s’abonnant à votre flux RSS, mieux encore, à demander à être pote avec vous sur Facebook, à recevoir vos alertes Twitter et, ultime preuve d’adhésion à votre “réseau”, de s’abonner à votre livestream complet (via Friendfeed ou SocialThing). Car, ne l’oublions pas, c’est désormais lui qui a les clés en main et décide de ce qu’il “consomme”, ou pas.

Et tout ça sans alourdir la présentation de votre blog, qui n’est plus donc, on l’aura compris, qu’une entrée parmi d’autres pour suivre votre activité en ligne.

Ce qui est valable à l’échelle du site d’un individu ne serait-il pas valable pour celui d’un média ? Multiplier les entrées vers ses contenus, supprimer les freins à leur consommation sur le plus de supports possible et traquer l’usage qui en est fait afin d’améliorer le service ? Offrir différents niveaux de lecture pour une même info, différents niveaux de profondeurs dans son traitement (alerte via Twitter, photo sur Flickr, petite vidéo sur Youtube, deux lignes de texte pour annoncer un billet plus long, discussions, commentaires, liens externes ….) pour arriver à une couverture la plus “solide” possible ?

A ce titre, je vous conseille chaudement la lecture de ce billet de Jeff Jarvis , où il présente le graphique ci-dessous.
L'image “http://www.buzzmachine.com/pix/mediachartprocess.png” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Interesting, hu ?

NB: Retrouvez tous ces liens sur ce compte Twitter ainsi que sur del.icio.us. J’y publie le fruit de ma veille quotidienne sur les Nouveaux Media.