Le Times-Picayune récompensé de 2 prix Pulitzer pour sa couverture de Katrina


Publié le 19 avril 2006 par Damien Van Achter

Les prix Pulitzer sont attribués chaque année depuis 1917 par l’Université de Columbia. Ils sont considérés comme les plus prestigieuses récompenses en matière journalistique.

Pour la première fois de son histoire, le jury a autorisé cette année les journaux à lui soumettre des articles publiés d’abord sur le net, en complément de papiers sortis en version papier. C’est ainsi que le Times-Picayune s’est vu récompenser de 2 awards dans les catégories « Service Public » et « Breaking The News », ainsi que d’une nomination en tant que finaliste dans la catégorie « Commentaires »


Brett Duke/Times-Picayune

Le journal a en effet effectué une couverture paticulièrement remarquable des évènements autour du cyclone Katrina, qui a ravagé la région de la Nouvelle Orléans en août dernier. Alors que les eaux submergaient la région, que le cyclone jettait des milliers de personnes sur les routes et que toute une population se trouvait coupée du restant du monde, la rédaction au grand complet a décidé de rester sur place et de faire son boulot.

Pendant trois jours, les journalistes ont publié des dizaines de papiers et de billets sur leurs blogs ainsi que sur le site Nola.com, faisant passer l’audience du site de 800.000 pages vues par jour avant Katrina à plus de 30 millions dans les jours qui suivi le cyclone. (voir les archives ici)

Le prix du Service Public a été attribué au journal pour son « heroic, multifaceted coverage of Hurricane Katrina and its aftermath, making exceptional use of the newspaper’s resources to serve an inundated city even after evacuation of the newspaper plant. » Le prix du Breaking The News est venu quant à lui récompenser son « courageous and aggressive coverage of Hurricane Katrina, overcoming desperate conditions facing the city and the newspaper. » Chris Rose a également été récompensé en tant que finaliste dans la catégorie « Commentaires »

Les journalistes ont travaillé dans des conditions dantesques, louant des bateaux, des kayaks et des vélos pour sillonner la région. Le chaos qui régnait à ce moment les obligeait à d’incessantes navettes entre les zones sinistrées et les locaux restés au sec afin de transmettre leurs articles. Sans compter les risques liés aux pillages et aux résidents qui n’hésitaient pas à sortir leurs armes pour défendre ce qui restait de leurs biens.

Ce que le Times-Picayune a réussi à faire pendant cette catastrophe est un bel exemple de la capacité du net à s’ériger en média à part entière et lLe fait qu’une institution comme celle des Pulitzer reconnaisse ainsi la qualité du travail fourni en ligne par cette rédaction est une vraie bonne nouvelle pour tous les journalistes qui débutent dans ce métier.

Technorati Tags: , , , ,

Sharing is Caring ... Do you care about this content ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *